Sur mon site Astrophysique j'avais déjà parlé du Temps. Là, je vais être interviewé sur une radio locale à propos de mon dernier livre " L'Esprit divin ou l'Amour éternel" dans lequel j'explique l'Univers et le phénomène de passage de la Vie Terrestre à la Vie Cosmique.

Par conséquent, concrétiser cela avec des mots compris par tout un chacun à la Radio, ce n'est pas évident, mais faisable.

Le premier élément à définir, c'est le Temps.

Dans notre Espace nous avons un Temps, mais celui-ci n'est que le nôtre, celui que nous avons imaginé dans notre Dimension. Cette Dimension est de trois paramètres, c'est à dire Hauteur, Largeur, Longueur, définis par notre constat, donc notre vision ce qui donne 3D et on y ajoute le Temps ce qui fait une Dimension à 4 dimensions. On parle de Profondeur au lieu de Hauteur mais c'est équivalent.

Dans mon livre il y a un passage donc sur le Temps et l'Espace. Et par exemple je dis également que le "mouvement" induit le Temps qui s'écoule dans l'Espace. Notre Temps est linéaire venant du Passé, instaurant le Présent tout en allant vers le Futur. Mais c'est aussi notre "vision" qui n'est due que par la Lumière qui véhicule le Photon (le "grain de lumière") et qui vogue à 300000 Km/s. Par conséquent l'image que nous recevons n'est que celle du Passé. Donc la Lumière ayant une Vitesse limite, par ce fait cela limite notre perception du Temps.

Mais les Astros-Physiciens soupçonnent la possibilité qu'il y ait plusieurs Dimensions par conséquent totalement différentes et invisibles pour nous.

Par exemple en Univers Quantique ou alors dans l'autre sens dans le Macrocosme.

Des Dimensions ayant d'autres Paramètres que ceux qui "gèrent" notre Espace/Univers. Ce qui expliquerait qu'en considérant que notre Âme quittant notre Corps, celle-ci passe dans une autre Dimension. Et au niveau du Temps, celui que nous passons sur Terre, il ne serait qu'un Temps très court par rapport à un/des autre(s) Temps Cosmique(s) donc éventuellement pluriels.

Bien sûr, là, c'est un moment qui viendra, pas de soucis, et disons que des pistes sont explorées par le recueil des différents témoignages de Gens vivant des N.D.E.

J'en reviens au Temps. Quand nous "découpons" le Temps jusqu'à la Seconde, il faut savoir qu'en Physique les Chercheurs "tranchent" la seconde en Milliardièmes et plus et il peuvent suivre par la Numérisation ce qu'il s'est passé à tant de Milliardièmes de secondes du Big Bang.

Par exemple à l'instant T de cette "singularité" il n'y a rien sauf une espèce de fluctuation Quantique, comme une "formule mathématique".

Le Temps n'est pas encore là, idem pour la Gravitation, pour l'Espace, pour la Matière, pas d'Inflation, pas encore de Lumière, etc.

Dans le Millionième de Milliardième de Milliardième de Milliardième de Seconde suivant, il y règne une Energie.... (on ne peut même pas parler de chaleur)  

Il règne une température colossale de 1032 degrés : cent mille milliards de milliards de milliards de degrés...(http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosbig/decouv/xchrono/origine/niv1_1.htm )

Puis c'est le début des Particules et au fur et à mesure des Éléments composant notre Univers.

On voit bien que notre Espace et notre Temps sont une interprétation logique de notre vision, mais d'autres Espaces et d'autres Temps sont possibles.....ailleurs! 

jpdastrophysique.canalblog.com/archives/2016/11/02/34513850.html

jpd89ecrivain.canalblog.com